IMG_8955.JPG

À PROPOS

 

Je suis né le 31 janvier 1965 en Belgique.

J'ai grandi dans un milieu très modeste dans la région de Tubize, l'un des bassins sidérurgiques de Belgique. Mon enfance et adolescence ont étés baignées dans la violence paternelle liée à l'alcoolisme. 

Vers l'âge de 6 ans, l'un de mes oncles m'initie au dessin, c'est le coup de foudre pour le domaine artistique. Mes premiers pas consistaient a agrandir des images de bandes dessinées à l'aide de la méthode des carrés. 

Je me suis très vite intéressé au cinéma, à la musique, à l'architecture et au mobilier, à la photographie et la nature, etc 

Mon adolescence a été extrêmement chaotique. Les interactions sociales sont très compliquées. Je change régulièrement d'école et je suis plusieurs fois déscolarisé. L'agressivité de mon père lié à l'alcool est extrême. Je ferai plusieurs tentatives de suicides suivies d'hospitalisations durant mon adolescence. La découverte de mon homosexualité qui est impossible à dévoiler dans ce milieux ajoute un poids supplémentaire à mon mal être.

En 1984,  je m'inscris contre la volonté de mes parents dans une école d'arts-plastiques à l'institut Sainte-Marie à Saint-Gilles (Bruxelles). 

Début 1987 je quitte le domicile familial dans un état psychologique très détérioré, avec notamment un TSA (trouble du spectre de l'autisme type 1) non diagnostiqué durant l'enfance. Ainsi que d'autres troubles associés liés à la maltraitance subie durant mon enfance et adolescence. 

Ce TSA est un frein énorme face à mes projets à cause des interactions sociales difficiles. J'ai toujours ressenti ce problème et  ce depuis l'enfance sans pouvoir le définir. Le mot autisme n'a été posé qu'après l'âge de 50 ans, donc extrêmement tard.

A la fin de mes études secondaires artistiques, Je voulais aller à l'université pour étudier le design ou l'architecture, c'est l'architecture que j'ai choisi. En 1988 j'entame  des études d'architecture à "l'institut supérieur d'architecture La Cambre" de Bruxelles et j'obtiens mon diplôme d'architecte en 1993. 

Entre 1994 et 2003 je travaille comme collaborateur dans différents bureaux d'architectures à Bruxelles dans des domaines très variés. Habitat, Bureaux, Hôpitaux, maisons de repos, Urbanisme, Chantiers, conception, Design, 3D et imagerie de synthèse, Présentations de projets, etc...

Vers 2003, en pleine création d'une activité professionnelle dans le domaine de l'image de synthèse dans l'architecture, mon état de santé s'effondre et un burnout se déclenche avec des crises de douleurs physiques et psychiques extrêmes qui me poussent en incapacité totale de travailler. En quelques mois une fibromyalgie très aiguë m'immobilisera complètement pendant plus de 10 ans.

En 2015, mon état de santé s'améliore. J'arrête la morphine et je me remet a travailler sur mes recherches au niveau de l'image numérique arrêtées 10 ans plus tôt . 

J'explore alors différents logiciels de traitements de l'image afin d'y trouver mes outils.

Lors de mes études artistiques et par la suite, j'ai pu expérimenter beaucoup de techniques plus classiques, comme la peinture à l'huile et à l'eau, le pastel, etc... mais c'est toujours vers la photo et l'ordinateur que je reviens. J'aime l'aspect "technologique"de cet outil.

 

En juillet 2018 une image créée par hazard donnera la direction esthétique actuelle de mon travail. Celui-ci consiste en la superposition sous forme de calques de photographies  numériques à base de fleurs et de paysages que je réalise lors de balades photos. Un peu comme une superposition de moments et situations  différentes. 

Je ne cherche pas à reproduire la réalité physique de la nature, mais à la représenter comme je la ressent. 

Je photographie des paysages lors de balades, je les modifies ensuite avec des filtres à base de fleurs que j'ai construits au fil du temps. Le cadrage, la lumière et  la couleur sont utilisés dans une esthétique "impressionniste". 

Influences:

J'aime le peintre Monet et surtout son jardin. Mais j'aime également beaucoup la représentation du paysage par Van Gogh, ainsi que ceux de Mondrian (période avant l'abstraction), de Félix Vallotton, d'Egon Schiele ou de Berthe-Morisot et bien d'autres...

 

Génèse:

Au début des années 2000, dans l'un de mes rêves nocturnes, je volais tout en haut d'une montagne d'où j'avais une vue sur un paysage incroyable. Un rêve du monde comme le jardin de Monet. C'est ce paysage qui influence mon travail.

(...)

 

 

 

Didier CLAES

" J'ai rêvé d'un monde 
comme le jardin de Monet "

Photographie Autistique du Paysage 

Goldberg Variations - J-S Bach
00:0000:00